« Se laisser marcher sur les pieds n’implique pas qu’on sera pris »

J'ai travaillé dans la grande distribution, mais seulement pour un job pendant les vacances. Appelée en juin par un magasin à 20min de chez moi qui me dit qu'ils me prendront Juillet et Aout, je réfléchis aux autres choses prévues, que je peux annuler (n'ayant reçu aucune réponse de mes lettres, j'avais quand même prévu... Lire la Suite →

Publicités

Tout ce qui n’est pas vital est reporté, oublié.

C'est un peu long, c'est un peu chiant mais c'est ma souffrance de soignante... je la cache sous mon attitude légère mais elle est bien là malgré ma démission..... J'aime mon métier. Écouter, apaiser. Poser une main, réconforter. Apporter de la gaité. Parfois proposer, changer une ampoule, régler la télé...des petits riens qui illuminent les... Lire la Suite →

Après l’enfer, un peu d’espoir

Il y a deux ans jours pour jours, je décidais de reprendre mes études. J’ai eu mon bac en 2011, et ayant été refoulée à la prépa littéraire pour laquelle j’avais postulé, j’ai fait 1 an de fac (dont je parlerais peut-être plus tard, puis qu’après tout 600 zombies grelottants sur les bancs d’une salle... Lire la Suite →

Passer 10h auprès de personnes fragiles et dépendantes, […] me transforme peu à peu en l’aide soignante que je ne voulais pas devenir.

On vaut mieux qu'un planning dit 3-2 avec des journées de 12h dont 10 travaillées sous prétexte que c'est le fonctionnement le plus économe en personnels. Passer 10h auprès de personnes fragiles et dépendantes, atteintes de la pathologie d'Alzheimer ou non, me transforme peu à peu en l'aide soignante que je ne voulais pas devenir.... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer